6 bonnes raisons d’investir en Mauritanie

investir en Mauritanie

La Mauritanie progresse régulièrement en matière de climat des affaires. Elle a gagné 20 places depuis le classement 2016 du rapport Doing Business de la Banque Mondiale, atteignant la 148ème position sur 190 économies en 2019 en matière de facilité de faire des affaires.

Selon le Rapport sur l’investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d’IDE ont augmenté en Mauritanie de 10 % en 2020, pour atteindre 1,0 milliard USD, en raison des investissements en provenance de Chine, malgré la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le stock total d’IDE a atteint 10 milliards USD en 2020. La majorité des investissements ont ciblé les secteurs de l’exploration et de l’exploitation pétrolière, l’extraction minière de minerai de fer et d’or, les télécommunications et le secteur de la construction.

Découvrez les 6 bonnes raisons d’investir en Mauritanie !

1. Richesse énergétique

Il est riche en ressources minérales et halieutiques et il présente un grand potentiel énergétique (gaz, énergies renouvelables). En février 2016, la Banque mondiale a accordé une aide de 10 millions d’USD au pays afin de soutenir le développement de la zone franche de Nouadhibou, qui vise à attirer les investisseurs étrangers.

2. Le cadre juridique et fiscal

Le pays fait du libre-échange dans le marché commun de la CEDEAO. Le cadre juridique et la fiscalité du pays incitent beaucoup d’investisseurs. Les investissements en Mauritanie sont en pleine augmentation. Cela témoigne donc de la confiance des entrepreneurs.

3. Facilité d’accès aux marchés

  • Accès aux marchés

Au-delà du marché mauritanien, les entreprises installées dans le pays peuvent atteindre les autres pays, en particulier des marchés des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ceux de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui comprend une zone de libre-échange régional.

  • Marchés régionaux et accords commerciaux

La Mauritanie est membre de l’OMC et fait partie de l’UMA (l’Union du Maghreb Arabe). La Mauritanie a également conclu des accords commerciaux bilatéraux avec l’Algérie, l’Egypte, la Gambie, le Mali, le Maroc, le Sénégal et la Tunisie. Vis-à-vis de l’Union Européenne et des Etats-Unis notamment, la Mauritanie bénéficie d’un régime préférentiel au titre du Système Généralisé des Préférences (SGP).

4. Liberté d’investissement en Mauritanie

La liberté d’investir et d’entreprendre une activité économique est une réalité en Mauritanie par le Code des investissements à toute personne physique ou morale, de nationalité mauritanienne ou étrangère. L’égalité devant la loi est garantie entre les investisseurs locaux et étrangers.

5. Diversité des secteurs porteurs de la Mauritanie

  • Tourisme

Que ce soit dans les terres ou sur le littoral, l’activité touristique est en pleine croissance. Les potentialités d’investissement concernent : La construction d’infrastructures hôtelières, touristiques et de loisirs ; L’hôtellerie d’affaires dans la région de Nouakchott et Nouadhibou ; Les aménagements touristiques, etc.

  • L’agriculture

Le secteur de l’agriculture offre des débouchés importants malgré les entraves du climat désertique sahélo-saharien aride. En dépit de cela, la Mauritanie dispose d’un potentiel agricole de 513.000 hectares.

  • L’élevage

Les investisseurs peuvent explorer le vaste secteur pastoral mauritanien. Le pays pourrait facilement assurer son autosuffisance en produits d’origine animale voire exporter plus d’animaux et ses produits (viande rouge, peaux et cuirs) vers d’autres pays et dispose aussi d’un potentiel laitier incontestable reparti dans différentes régions.

  • La pêche

La Mauritanie recèle d’importantes potentialités de ressources halieutiques avec une grande variété d’espèces et une grande valeur commerciale. Ses eaux sont parmi les plus poissonneuses du monde.

Beaucoup de possibilités existent dans ce domaine pour les investisseurs. Soit par la transformation des produits, soit par la création de chaînes de froid pour la conservation des produits halieutiques répondant aux normes internationales des marchés cibles des exportations (européennes, asiatiques, etc.)

  • Les secteurs miniers et pétrolières :
  • Mines : La Mauritanie recèle d’importantes potentialités minières. Plus de neuf cents (900) indices miniers et minéraux sont répertoriés notamment pour le fer, le cuivre, l’or, le phosphate, le quartz, le diamant, le chrome, le manganèse, le plomb, le zinc, les éléments du groupe de platine, etc.
  • Pétrole et gaz : Les ressources en hydrocarbures sont le grand potentiel encore inexploré en Mauritanie qui dispose trois bassins sédimentaires avec des systèmes pétroliers confirmés.

6. Le secteur de distribution

On retrouve beaucoup de produits alimentaires importés. Leur qualité variable en fonction des conditions de stockage et au prix plus élevé. De plus, les petits supermarchés se sont rapidement développés dans la capitale et à Nouadhibou et les magasins de taille moyenne et les petits « supermarchés » sont très populaires, tout particulièrement à Nouakchott et à Nouadhibou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *